Délais de paiement : Le BTP trop impacté

Selon une étude du Moniteur et de BNP PARIBAS FACTOR, un quart des sociétés du BTP ont dû renoncer à un projet ou un appel d’offres face à un mauvais payeur.

17% ont dû stopper un chantier par manque de liquidités. Ce taux monte à 22% pour les TPE.

Si les TPE et les PME respectent le mieux la réglementation, les grands groupes et les ETI restent à la traîne, comme d’habitude.

Plus grave encore, seulement 10% des entreprises travaillant pour le secteur public estiment que les collectivités locales respectent le délai de paiement de 30 jours, pourtant réglementaire…

Des coûts importants pour l’entreprise, qui ne sont pas répercutés au mauvais payeur

  • 83% des entreprises du BTP n’encaissent pas de pénalités en cas de retard de paiement.
  • 48% des entreprises du BTP estiment que les retards de paiement sont principalement la conséquence d’une organisation trop complexe de leurs clients.
  • 11% des entreprises du BTP ont dû licencier suite à des retards de paiement.

L’entreprise de BTP ne doit pas attendre avant de traiter ses impayés.

Elle se doit de réagir rapidement pour mettre en place d’abord un recouvrement amiable et ensuite un recouvrement judiciaire. Il en va de sa survie, rappelons que 25% des entreprises disparaissent à cause des impayés…