Assurance-vie : Un nouveau monde?

Une forte baisse des rendements des fonds en euros

Annoncée depuis plusieurs mois par de nombreux assureurs, la baisse du rendement des fonds euros est devenue une réalité, conséquence d’une baisse massive des taux d’intérêts.

La rémunération des fonds euros en 2019 est attendue en moyenne à environ 1.4% (1.8% en 2018), soit 1.16% après les prélèvements sociaux. C’est moins que l’inflation! Le capital n’est donc plus protégé!

Et pourtant, 70% de la collecte en assurance-vie est orientée vers les fonds euros.

Doit-on oublier les fonds euros?

Non, car ces fonds euros peuvent toujours venir aux côtés des unités de compte pour protéger son contrat multisupport, notamment en cas de forte correction boursière et financière, ce qui ne manquera pas d’arriver compte tenu des valorisations parfois stratosphériques de certains actifs.

Des quotas lors de la souscription de fonds euros?

Oui, dès fin 2019 plusieurs assureurs ont décidé d’appliquer un quota limitant la proportion de fonds euros dans un contrat d’assurance-vie multisupport et le conditionnant à la souscription d’UC: Generali, Suravenir, Aviva, Afer, AXA … la liste est longue…

Diversification, solution pour les prochaines années?

Oui, avec prudence.

C’est d’abord le profil d’investisseur qui doit être analysé: mon goût pour le risque, mon horizon de placement, mes besoins de liquidités vont conditionner les supports à sélectionner. Les fiches produits (KID) associées aux conseils de votre courtier / gestionnaire de patrimoine vont permettre de vous accompagner. Chaque fiche produit identifie le risque sur une échelle, permettant une vision globale.

La gestion déléguée peut aussi être une solution pour l’assurance-vie de demain. La raison est assez simple: Les marchés financiers sont de plus en plus complexes, volatils. Ils exigent une maîtrise de leurs rouages, une nécessité d’obtenir les bonnes informations et beaucoup de temps pour les analyser. S’appuyer sur des professionnels devient donc une réelle opportunité sur des marchés atypiques (taux très bas, marché financier et immobilier très haut)

Diversification immobilière ?

Oui. Les UC placées en parts de SCPI/OPCI permettent de doper la rentabilité de votre contrat d’assurance-vie multisupport.

En 2019, le rendement moyen des SCPI s’élève à 4,4%!

Ceci dit, la sélection de ces placements doit se faire avec le plus grand soin car certains sont plus ou moins sensibles à la conjoncture économique : immobilier commercial ou immobilier de bureau, situation géographique des biens immobiliers, antériorité de la SCPI, autant de facteurs à étudier soigneusement.

Conserver un horizon long terme

En matière de placement, le temps reste toujours le meilleur allié.

C’est le temps qui va lisser les hausses et les baisses des marchés financiers, les mini-krachs, les impacts à court terme du coronavirus et des guerres commerciales.

C’est pour cela qu’il existe des fonds à horizon.

Le cabinet ANHOD vous accompagne au quotidien dans la gestion de vos contrats d’assurance-vie.