Covid-19 : Quel avenir pour l’assurance vie

La baisse des taux d’intérêts déjà confortablement installée dans notre paysage va perdurer, notamment avec la politique monétaire de la BCE qui maintient des taux directeurs bas et qui injecte des quantités considérables de liquidités.

Souscrire un contrat 100% euros, c’est fini!

Les compagnies d’assurances imposent depuis quelques mois un taux minimum d’unités de comptes (UC) pour souscrire un contrat d’assurance-vie. De 50% à 100%.

C’est une nouvelle donne qu’il faut intégrer. Nous devons en tirer les meilleures bénéfices et la sélections des UC devient un enjeu primordial compte tenu du contexte économique actuel.

Le 100% garanti, c’est terminé et il faut s’y habituer!

Jusqu’à présent le capital versé sur des supports en fonds euro était garanti NET de frais de gestion. Désormais de nombreux assureurs ont modifié leurs conditions générales pour garantir le capital BRUT de frais de gestion.

Aussi, le rendement du fond peut devenir négatif notamment si les frais de gestion sont supérieurs au montant de la participation aux bénéfices!

Obtenir du rendement

Il faut chercher des solutions ailleurs pour maintenir ou augmenter son rendement, surtout dans une période aussi délicate que celle que nous traversons.

Il faut investir sur un horizon plus long terme sans rechercher la liquidité à tout prix. Des supports en UC qui permettent d’investir sur un environnement diversifié, des solutions de gestion pilotée etc…

 

Hugues Ousteau